DECA’TERVIEW MAXENCE PECATTE

Déca’terview N°5

Apprenez en plus sur nos champions français du décathlon, découvrez leur univers, leur quotidien…

MAXENCE PECATTE

Maxence Pecatte, champion du décathlon français, a eu la gentillesse de répondre à mon interview. Je le remercie énormément pour le temps qu’il a pris à répondre à mes questions.

 1-A quel âge as-tu commencé l’athlétisme?

J’ai commencé l’athlétisme à l’âge de 13 ans. Tout à fait par hasard,  une copine de collège m’avait demandé de l’accompagner au stade. Finalement j’ai essayé et ça m’a plu tout de suite.

 2-A partir de quand t’es tu mis au décathlon?

Je me suis mis au décathlon en cadet 1 mais je faisais déjà les Octathlons en minimes. J’aimais la diversité des épreuves.

 3-Quelle épreuve du décathlon aimes-tu le plus?

Je n’ai pas d’épreuves favorites mais il est vrai qu’étant plus jeune, j’avais une préférence pour les sauts  (longueur / hauteur). Aujourd’hui je prends beaucoup de plaisir à la perche.

 4-Quelle épreuve du décathlon redoutes tu le plus?

Je pense comme tout décathlonien que le 400m et le 1500m sont les épreuves les plus éprouvantes physiquement et mentalement.

 5-Combien d’heures par semaine t’entraînes tu?

Je m’entraîne environ 10-12h par semaine avec mon groupe d’entraînement.

 6-Est il facile d’allier vie sportive et professionnelle?

Pour l’instant, j’arrive à concilier mes études et ma pratique sportive. Je bénéficie d’un aménagement scolaire au sein de l’ IUT de Chimie de Rennes où j’ai la chance de faire mon DUT en 3 ans. Mais il est vrai que la pratique sportive m’a demandé de l’organisation et une meilleure gestion de mon temps.

 

 

 

7-Combien d’heures de sommeil entre deux journées de compétitions?

En général, j’ai besoin de beaucoup de sommeil. Entre deux journées de compétitions, j’ai plus de difficultés à trouver le sommeil. J’ai tendance à me réveiller plusieurs fois pendant la nuit mais malgré tout j’arrive à dormir 7 heures.

 

8-Comment tu t’alimentes pendant les compétitions?

Pendant la compétition, j’évite la choucroute!! Plus sérieusement, j’essaye de manger de façon régulière même si cela reste difficile car le stress m’empêche de m’alimenter comme je voudrais. J’ai tendance à manger des compotes et des barres de céréales. Aujourd’hui je travaille avec une diététicienne.

 9-A part l’athlétisme et le décathlon, as tu des centres d’intérêts?

En dehors de l’athlétisme, j’aime la convivialité des soirées entre amis. Faire une soirée bowling, un poker,  cinéma  mais aussi les voyages.

 

 10-Es tu réseaux sociaux? Où peut on te suivre? Facebook? Twitter? Instagram?

Je ne suis pas du tout réseaux sociaux. J’ai même tendance à ne pas répondre aux messages immédiatement (j’en profite pour m’excuser auprès de ceux ou celles qui attendent toujours une réponse).

Vous pouvez retrouver Maxence sur Facebook !!!

11-Quel est actuellement ton plus beau souvenir sur un stade lors d’un décathlon? et ton plus mauvais souvenir?

Mon meilleur souvenir est mon premier titre de champion de France et ma première sélection en équipe de France en junior 1.

Mon pire souvenir est ma blessure au championnat d’Europe en Suède lors de la deuxième épreuve.

 12-Préfères tu les épreuves en salle ou à l’extérieur?

J’aime les deux même si je donne une plus grande importance à la saison estivale car le décathlon reste l’épreuve fard.

 13-As tu une anecdote à nous raconter lors d’un de tes décathlons?

Au départ du 60m lors de mes premiers championnats de France hivernaux, juste avant le départ,  j’ai enlevé mon survêtement et là je me suis aperçu que j’étais en caleçon et que j’avais oublié mon short (moment de stress qui a fait rire les spectateurs).

Interview réalisée en février 2017 par Stéphanie LEGROS.

Publicités